PSYCHOLOGUE à l’Université

Le service de Médecine Préventive Universitaire situé sur le campus Tréfilerie propose des consultations de prévention gratuites sur rendez-vous tout au long de l’année avec des médecins, une diététicienne, une assistante sociale ou une psychologue. Anne-Sylvie GONNARD est psychologue à la MPU. 

« Je suis psychologue depuis maintenant 10 ans au sein de l’université. Je propose du soutien ou des thérapies aux étudiants soit 1 ou 2 fois (temps court) ou pendant une période plus longue (3 à 4 ans). J’ai aussi la possibilité de voir des étudiants très souvent dans certains cas.                   

Quand pouvons-nous prendre rendez-vous ?   

Lorsque l’étudiant en ressent le besoin, il lui suffit d’appeler le secrétariat de la MPU. En fonction de ses disponibilités et des miennes, il lui fera passer mes coordonnées afin de fixer un rendez-vous. Il y a un délai d’attente d’un mois car je suis la seule psychologue de l’université.                                                                                                           

Quelles sont vos méthodes de travail ?                                                                                             

Je travaille comme une psychologue libérale mais avec des étudiants. J’utilise la méthode de psychothérapie fondée sur l’écoute. Le cadre est plutôt libre et je m’adapte souvent aux étudiants selon leurs problèmes, ou dans certains cas précis, si l’étudiant est atteint de pathologie par exemple. Je peux changer de méthode selon l’étudiant que j’ai en face de moi, et selon sa réaction. Je peux l’écouter pendant toute la séance sans parler, comme je peux faire des exercices comme des exercices de respiration, ou encore de l’écriture, dans le cadre d’ateliers de gestion du stress par exemple.

Est-ce que vous ressentez une charge de travail beaucoup plus importante que d’habitude à cause de la crise sanitaire ?

Oui, mais la tendance date d’avant la crise sanitaire. Nous avons des demandes urgentes des étudiants qui se retrouvent en détresse. Heureusement une nouvelle psychologue trilingue va arriver afin de m’aider car je suis la seule psychologue et je travaille à mi-temps. J’espère aussi reprendre mes ateliers l’année prochaine, si la crise sanitaire le permet. Ce sont des ateliers bien-être avec des différents thèmes à chaque fois. »

Pour plus de renseignements, n’hésite pas à aller sur le site de l’université !

Grâce à une simple visite chez le médecin, tous les étudiants peuvent bénéficier du « chèque-psy » qui donne accès à des séances gratuites de soutien psychologique. En effet, grâce à l’ordonnance prescrite par ton médecin tu pourras avoir accès à 3 séances de 45 min avec des psychologues partenaires. Il te suffira d’aller sur la plateforme du gouvernement pour prendre rendez-vous.