Gautier Vial, objectif : la performance dans tout

Gros plan sur l’emploi du temps rythmé du cycliste chazellois

Gautier, 18 ans, pratique le cyclisme à haut niveau depuis ses 14 ans. Un sport qui rime avec passion, mais également avec obligations. 

En effet, en plus des cours à l’IUT, Gautier suit six entrainements par semaine. Nouvelle recrue du pôle sport de Saint Etienne, il est licencié au club de Corbas, ville se situant à 40 minutes de Lyon.

Dès le lundi, 14h, Gautier part faire ses quatre heures d’entrainement quotidien, une routine qui peut sembler absurde et démesurée mais à laquelle le jeune homme s’accroche.

« Chacun y voit des avantages »Beaucoup se questionnent sur les avantages de son 

statut de sportif de haut niveau, le jeune compétiteur nous explique que cela dépend de chacun. Les étudiants verront ses après-midis libres comme de vraies chances alors que le cycliste voit les entrainements intensifs. Certains noteront son emploi du temps aménagé et donc aéré, lui retient sa troisième année nécessaire pour valider son DUT. Quand d’autres remarquent sa chance de voyager régulièrement, Gautier prend conscience de son éloignement, de ses proches et de sa famille.

Même si ce statut peut en faire rêver plus d’un, il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit pas juste de mettre son casque et partir pédaler. Le sport est une école de la volonté.

« On apprend à se connaître »

Être sportif de haut niveau pousse chacun à développer sa connaissance de son corps mais également de soi. Selon Gautier, être sportif c’est avant tout être maître de soi.

« On ne nous restreint pas, c’est notre conscience sportive qui rentre en jeu »

Même si aucune restriction n’est clairement imposée, chacun prend conscience des efforts à fournir pour atteindre les objectifs fixés. Cela passe donc par un sommeil réparateur, une alimentation saine, une motivation sans faille et une soif de progresser.

« Ma vie étudiante est différente »

En effet, avec un emploi du temps chargé et des déplacements pour les compétitions, la vie étudiante et les liens amicaux restent difficiles à créer. Du fait de son aménagement scolaire, le sportif subi des changements de classe réguliers, ne lui laissant pas l’opportunité de découvrir pleinement chaque camarade présent dans ses quatre classes différentes. Mais comme chaque sportif, Gautier est prêt à relever le défi !

Photographie : Gautier lors du stage en montagne avec le club de Corbas dans le col d’Izoard en juillet 2020