HIVER 2020 2021 : LA GROGNE DES ÉTUDIANTS À SAINT-ETIENNE

Isolement social, précarité étudiante, manque de considération, les sujets de manifestations étudiantes ont été nombreux pendant la crise du COVID 19

« Les étudiants ne se sont pas sentis écoutés par le gouvernement. Au début, on ne parlait pas d’eux, ils se sont sentis complétement délaissés, et avaient besoin de retourner en cours. » déclare  Maëla VALEMBOIS présidente de la FASEE.
Entre 2020 et 2021, les étudiants ont vécu une épreuve, entre apprentissage à distance, isolement et insécurité. Ils ne s’en sortaient plus.   Beaucoup d’étudiants ont perdu leur emploi, car de nombreux secteurs n’embauchaient plus : restauration, bar, garde d’enfants…

D’autres n’ont pas pu trouver de stages, ni d’alternance. La précarité n’a donc fait qu’augmenter. On estime ainsi une perte de revenu d’en moyenne 274 euros pour les étudiants n’ayant plus de revenus professionnels.  

La FASEE (Fédération des Associations de Saint-Etienne Etudiantes) a pour objectif d’alerter sur la situation des étudiants et de lutter contre la précarité étudiante, qu’elle soit alimentaire, financière ou menstruelle.

Depuis 2014 une épicerie solidaire et sociale, l’Agorae, a ouvert ses portes sur le campus Tréfilerie. Une distribution alimentaire a été établie deux fois par semaine. Ces rendez-vous sont fastidieux. C’est pourquoi il a fallu faire appel à la solidarité d’étudiants bénévoles.

« Nous avons pu constater sur les réseaux de nombreux # en rapport avec cette précarité. Des # lancés par la FAGE (Fédération des Associations Générales Etudiantes) pour sensibiliser le monde à cette instabilité »

Janvier 2021 : de nombreux manifestants se rassemblent pour soutenir les étudiants. Ils revendiquent de nouvelles mesures d’aide et la réouverture complète des établissements scolaires
« Depuis le début de la crise sanitaire une recrudescence des implications bénévoles a eu lieu, notamment grâce à la prise de conscience des situations parfois désespérées de certains d’entre eux. » constateTanguy Armand VP Formation et Réseau de la FASEE. 
Devant les difficultés, les étudiants constituent un collectif favorisant l’entraide et le partage.   Alors qu’on parlait d’abandon du monde associatif étudiant il y a quelques temps, il est reparti de plus belle, avec de nouvelles revendications. Les 20 et 26 janvier 2021, des étudiants stéphanois étaient dans la rue pour appeler à l’aide.
C’est grâce à de nombreuses associations et à la solidarité humaine que les jeunes arrivent à s’en sortir.

L’IUT de St Etienne l’a vite compris et a tout mis en œuvre pour favoriser un retour durable de tous sur le site dès la mi-janvier. L’université doit en effet agir comme un rempart contre l’isolement des individus
 
Entraidez-vous, soutenez-vous, chacun à sa manière, pour avancer ensemble.