L’iut n’en fait qu’à sa tête

Avez-vous déjà remarqué ces têtes exposées sur le mur de la cafétéria ? Vous ont-elles interpelé-e ? J’ai décidé de savoir pourquoi les murs de l’IUT ont des yeux…

Tout d’abord, l’œuvre est constituée de onze visages de femmes et d’hommes, tous différents.
Mais qui nous regarde ?

Modelages des visages sur le mur de la cafétéria

J’ai débuté mes recherches en allant jeter un coup d’œil dans les archives de l’IUT. J’ai pu découvrir l’origine de cette œuvre.

Ces visages m’ont immédiatement intriguée du fait qu’ils sont au centre de l’IUT. Pourtant beaucoup de monde n’y prête pas attention. Par ailleurs, chacun des visages est unique et semble exprimer des émotions différentes.

Pourquoi pas un tête-à-tête pour découvrir leurs personnalités ?

On peut voir ces modelages comme racontant des histoires par l’intermédiaire des expressions faciales. Un message sur la diversité au sein de l’iut peut être lu. Cependant, ils peuvent aussi susciter une sorte de malaise, puisque ces visages semblent nous surveiller en permanence, un peu comme si les murs avaient des yeux et des oreilles. Ce modelage a permis de figer un instant dans le temps, rendant ainsi éternels les étudiants modèles. 

L’IUT se place encore une fois dans une optique culturelle pour les étudiants avec cette œuvre d’art permanente.

Langlois est un artiste qui aime travailler la terre mais surtout le bronze. Au début de sa carrière, il s’est beaucoup focalisé sur le corps humain pour ensuite se diriger vers de la sculpture plus abstraite.
Le musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole a exposé certaines de ses œuvres (local line) comme de nombreux autres musées par la suite.

Les têtes de l’IUT nous surveillent, alors ouvrez l’œil !