Manger c’est bien, jeter ça craint !

Chaque année environ 1,3 milliard de tonnes de nourriture sont jetées sur notre planète d’après la FAO. En France, 10 millions de tonnes de denrées alimentaires sont gaspillées par an, soit 15,3 millions de tonnes de CO2, selon la Voix du Nord .


Réduire le gaspillage est indispensable pour protéger notre planète. Beaucoup de solutions sont apportées pour limiter cet impact néfaste comme réutiliser, recycler ou encore consommer moins.

Le gaspillage alimentaire est la cause de 3,3 gigatonnes d’émissions de gaz à effet de serre par an indiquait  la FAO en 2013. C’est le troisième plus grand pollueur du monde.

La nourriture produite non consommée provoque de nombreuses conséquences sur notre environnement.

Premièrement le gaspillage amène une pollution atmosphérique très importante. Le fait de produire, conserver, emballer et transporter pour ensuite détruire a une empreinte carbone énorme. De même, le gaspillage engloutit nos ressources en eau avec 250 km3 d’eau gaspillée, soit trois fois la contenance du Lac de Genève.

Ce gaspillage a aussi des conséquences économiques (prix du traitement des déchets…).

Zéro déchet

Les mesures gouvernementales anti-gaspillages :

Pour 2050, la loi fixe pour objectif de réduire la quantité de produit non consommée de 50% par rapport à 2015. Cela suppose l’application de différentes lois :

– 2013 : Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire ;

– 2016 : Loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire ;

– 30 mai 2018 : directive européenne en faveur du recyclage et restreignant la mise en décharge.

Les astuces pour lutter contre le gaspillage à l’échelle individuelle:

Consommer les invendus fait partie des astuces contre le gaspillage. L’appli Too good to go permet d’acheter les invendus moins chers en les récupérant chez les commerçants autour de nous. Checkfood est une autre application disponible sur smartphone nous alertant sur la date de péremption des aliments. Le vrac est la solution qui devient de plus en plus répandue. Ces initiatives ont toutes pour mission de limiter le gaspillage en stoppant la surconsommation. Le concept est simple, il suffit d’amener ses bocaux, boîtes, sacs, etc. Je pèse mes contenants, je prends seulement la quantité dont j’ai besoin, je me dirige à la caisse, le poids du contenant est déduit, je ne paye donc que mon produit sans le surcoût de l’emballage.

Nous entendons souvent dire « À mon niveau, je ne peux rien faire » mais ceci est faux : ils existent plein de petites astuces de la vie quotidienne qui peuvent nous aider à réduire notre empreinte carbone et à faire des économies.