Un combat sang fin

Les besoins en produits
sanguins sont quotidiens
et
ont fortement augmenté au
cours des quinze dernières
années.
Cet acte volontaire et bénévole
est irremplaçable car
aujourd’hui il n’existe aucun
traitement ni médicament
capable de substituer au
sang humain.
Certaines conditions sont
requises pour effectuer cet
acte comme par exemple
avoir entre 18 et 70ans, peser
plus de 50 kilos pour garantir
la sécurité du donneur,
ne pas être malade. Il
faut aussi respecter un délai
d’au moins 8 semaines
entre 2 dons de sang. Une
femme peut donner son
sang maximum quatre fois
par an et un homme six fois
par an.
En France les services médicaux
ont besoin de 10 000
dons de sang par jour
pour
soigner les malades, et ce
chiffre a tendance à augmenter.
Cet acte de donation permet
de soigner plus d’un million
de malades chaque année
en France. Les produits
sanguins récoltés sont utilisés
dans deux grands cas
de figure : lors des situation
urgentes (hémorragies, accidents)
ou lors de besoins
chroniques (maladies du
sang, cancers).

Comment donner son
sang à l’IUT ?

L’IUT s’est engagé dans
cette récolte de sang depuis
de nombreuses décennies.
Madame Pfister, infirmière
de l’IUT, m’a confié que
cette décision est « liée à la
culture de l’IUT et au monde
étudiant qui se montre solidaire
». Les collectes ont
lieu deux fois par an en novembre
et en mars ; mais
cette année celle de mars a
été annulée à cause du COVID
19.
Les dons de sang ne se calculent
pas en litres, car les
quantités de sang peuvent
varier en fonction du sexe
du donneur et de la façon
dont le donneur supporte le
prélèvement.
A l’IUT il y a entre 180 et
250 donneurs ce qui fait autant
de pochettes de sang
qui peuvent contenir au
maximum 480 ml de sang.


Alors pourquoi pas vous?

Réalisation d’un prélèvement de sang